Je déménage pour bientôt. Impatient d’accéder à mon nouvel appart, j’en viens à oublier les formalités auxquelles je suis tenu d’obéir. Il y en a qui sont des contraintes légales, comme l’état des lieux ou l’indication d’adresse aux organismes publics. D’autres sont des formalités commerciales, pour remettre en marche les biens d’équipements de ma maison.

Je mentionne la nouvelle adresse aux institutions administratives

Il est essentiel de faire une déclaration d’adresse aux institutions administratives qui gèrent ma vie citoyenne et sociale. Par exemple, la Mutualité sociale agricole, le bureau des impôts, le fournisseur de gaz et d’électricité, les compagnies d’assurance, le Pôle Emploi, la Poste, etc. Si le changement d’adresse n’est pas mis à jour sur leur base de données, il y a fort à craindre que mes courriers ne tombent dans d’autres mains, qu’en cas d’accident, mon assureur refusera de me dédommager, et je ne pourrai plus toucher les subventions auxquelles j’ai droit, si j’ai changé d’assistante maternelle.

Heureusement, l’internet m’évite la peine du déplacement. Je me rends sur les services publics en ligne et je saisis mes nouvelles coordonnées. Rien de plus simple, il suffit que je suive les instructions affichées sur la fenêtre de déclaration.

J’avertis les opérateurs de télécommunication

J’informe les organismes de téléphonie fixe et mobile que j’ai emménagé dans une nouvelle maison. Je dois les prévenir au plus tôt pour qu’ils puissent actualiser mon adresse d’abonnement. Je fais pareil pour les fournisseurs de chaînes télévisées. Rien n’est plus désolant que de voir qu’à mon arrivée, tous mes équipements de divertissement soient hors d’usage.

J’établis l’état des lieux de sortie

Si j’ai occupé mon ancien logement en qualité de locataire, je dois restituer la propriété dont je n’ai eu que l’usufruit. L’état des lieux est un document qui constate l’état du logement dans lequel le locataire l’a laissé à la fin du contrat de location. En théorie, je dois remettre le bien aussi propre et intact comme je l’avais pris à la période d’entrée. Je dois engager un agent immobilier, si le bailleur réclame une étude d’expertise. Au cas où les deux contractants ne peuvent parvenir à une solution à l’amiable, l’intervention d’un huissier de justice est de rigueur.

Je transfère mes assurances immobilières

Je demande à mon organisme d’assurance d’affecter les garanties immobilières sur mon nouveau domicile, sinon je perdrai tous mes droits d’indemnisation en cas d’incendie, de cambriolage ou de catastrophes naturelles. Si je donne mon immeuble à louer, la loi m’autorise à exiger un contrat d’assurance de la part de mon locataire.